Manoir sans défense
de
Philippe CAURE

Les textes

Les auteurs

Les éditeurs à compte d'éditeur

Les sites d'auto édition (édition à compte d'auteur)

La publication

Les droits

Les réprésentations

Le reste du monde

A propos du site

Contact

 


GenreComédie classique
PublicAdultes et adolescents
TroupeAdultes et/ou adolescents
ThèmesAppât du gain, Enigme, Intrigue
Durée105 minutes
Distribution(s)3H 3Fe    
Explications
Distribution modulableNon
VersifiéNon
Jouable par des enfantsNon
Jouable par des adosOui
Jouable en plein airNon
CostumeContemporains
DécorContemporain
Niveau de langueC1 - Autonome
Explications
SynopsisC'est l'histoire d'un manoir perdu en pleine campagne qui va être mis aux enchères. On dit dans la région, qu'il renferme un trésor. Le moment est idéal, personne ne viendra ce week-end, on pourra donc fouiller discrètement, avant la vente. Voilà  la réflexion d'un couple du village voisin, deux hommes associés et deux amies un peu mystiques. Chaque couple se croit seul avant de découvrir que non. Que faire ? Manipuler ? Eliminer ? Ou bien s'allier, d'accord, mais avec qui ? Rien ne marchera comme prévu, et si ce manoir n'était pas sans défense...
Droits d'auteur pour les représentationsSACD
Site de l'auteurhttp://www.piece-de-theatre.com
Commentaire de l'auteurComédie construite autour du suspense, avec de l'action et des rebondissements destinés à  ne pas laisser le public tranquille pendant toute la pièce. Mais ce n'est pas grave, il n'est pas venu pour dormir, ce cher public.
Publication sur le site04/05/2008
Le texteTélécharger le texte
Contacter l'auteurphilippecaure@gmail.com
ou
Formulaire de contact de l'auteur
L'autorisationDemander l'autorisation à l'auteur
ou
Demande d'autorisation en ligne sur le site de la SACD pour les amateurs
ou
Demande d'autorisation en ligne sur le site de la SACD pour les professionnels
Galerie photosVisionner les photos

 

Les textes du même genre (Comédie classique)

Les textes sur le même thème (Appât du gain, Enigme, Intrigue)

Les textes du même auteur (Philippe CAURE)