La dette de l'Etat
de
Philippe LAPERROUSE

Les textes

Les auteurs

Les éditeurs à compte d'éditeur

Les sites d'auto édition (édition à compte d'auteur)

La publication

Les droits

Les réprésentations

Le reste du monde

A propos du site

Contact

 


GenreComédie burlesque
PublicAdultes et adolescents
TroupeAdultes
ThèmesDespotisme, Finance, Royauté
Durée90 minutes
Distribution(s)4H 3Fe    5H 2Fe    
Explications
Distribution modulableNon
Distribution alternativeUn rôle a priori masculin peut être féminisé sans problème
VersifiéNon
Jouable par des enfantsNon
Jouable par des adosNon
Jouable en plein airNon
CostumeCostumes burlesques évoquant le 16e ou 17e siècle (voire le 18e)
DécorUne salle évoquant un château royal
Niveau de langueC1 - Autonome
Explications
SynopsisLes caisses de l'Etat sont vides. Le roi Maurice dilapide l'argent dans des fêtes insensées ou pour entretenir sa maîtresse, au grand désespoir de son ministre des Finances, Jean Biture.
Le souverain et son ministre inventent des solutions farfelues pour tenter de rétablir leur équilibre budgétaire. En dernier recours, ils nomment un général-en-chef des armées pour attaquer la royauté voisine de manière à s'emparer d'un butin.
L'opération est un échec. Le banquier Broutille rachète la dette de l'Etat et devient Roi à   la place du Roi, au grand mécontentement de l'ancienne reine qui complote pour le renverser. En vain.
Droits d'auteur pour les représentationsSACD
Site de l'auteurhttp://www.monpied.net
Commentaire de l'auteurToute la pièce peut être jouée dans un seul décor.
Publication sur le site19/02/2018
Le texteTélécharger le texte
Contacter l'auteurplaperrouse@9online.fr
ou
Formulaire de contact de l'auteur
L'autorisationDemander l'autorisation à l'auteur
ou
Demande d'autorisation en ligne sur le site de la SACD pour les amateurs
ou
Demande d'autorisation en ligne sur le site de la SACD pour les professionnels

 

Les textes du même genre (Comédie burlesque)

Les textes sur le même thème (Despotisme, Finance, Royauté)

Les textes du même auteur (Philippe LAPERROUSE)