6 000

Les textes

Les auteurs

Les éditeurs à compte d'éditeur

Les sites d'auto édition (édition à compte d'auteur)

La publication

Les droits

Les réprésentations

Le reste du monde

A propos du site

Contact

 

Le nombre de 6 000 textes
publiés sur le site a été atteint.

On célèbre donc l'événement avec

des textes sur le thème de 6 000

à remettre en 6 000 minutes au plus

Objectif

L'objectif est de proposer aux troupes un recueil de textes variés permettant de faire un spectacle dans lequel :

  • tout le monde au sein de la troupe peut jouer en interprétant un ou plusieurs personnages
  • il y a :
    • une diversité d'écritures et de points de vue puisqu'il y a plusieurs auteurs
    • un thème commun pour donner une unité au spectacle
    • plusieurs textes dans le recueil afin que les troupes puissent choisir ceux qui leur conviennent.

Contraintes

  • Époque : libre
  • Texte tout public (à partir de 10 ans)
  • Doit pouvoir être mis en scène et joué avec des moyens raisonnables
  • Durée 15 mn maximum
  • Thème imposé : 6 000 (n'importe quoi)
  • Nombre de personnages illimité
  • Remettre son texte au plus tard 6 000 minutes après l'heure de lancement de l'appel à textes, soient 100 heures, soient 4 jours et 4 heures, c'est à dire le lundi 12 septembre à une heure 15 (du matin) au plus tard.
  • Le texte doit comporter exactement 6 000 signes, espaces, noms des personnages et disdascalies compris, mais hors informations de présentation (titre, adresse courriel de l'auteur, distribution, synopsis, décor, costumes, durée et contenu du pied de page). Le nombre de signes sera vérifié et les textes non conformes refusés, donc vérifiez avant d'envoyer.

Cela fait environ 4 pages selon ce modèle de fichier Word ou ce modèle de fichier Openoffice. Donc le texte est plutôt court. Les outils de traitement de texte ont une fonction dans qui compte les signes. Par exemple, dans OpenOffice, c'est dans le menu Fichier / Propriétés, puis dans l'onglet Statistiques. C'est d'ailleurs ce logiciel que j'utiliserai pour compter les caractères et qui sera donc la référence. Mais nul doute que la même fonctionnalité existe dans les autres traitements de texte.

Voici deux textes ayant exactement à 6 000 signes (comptés dans OpenOffice).

Faites pareil dans la mise en page.

Si vous mettez Fin ou Rideau ou Noir à la fin du texte, ça compte.

Bien que les éléments de présentation du texte (titre, adresse courriel de l'auteur, distribution, synopsis, décor, costumes, durée) ne soient pas comptabilisés dans le nombre de signes, il faut quand même les fournir.


Quand un appel à textes est lancé il y a beaucoup de téléchargements dans les premiers jours, puis au fil des mois, cela diminue.
Donc c'est dommage pour les textes publiés tard et d'une manière générale, l'effet "nouveauté" ne porte pas sur le recueil entier.
Le recueil sera donc publié en intégralité quand tous les textes auront été remis.



Les auteurs :

  1. Eric BEAUVILLAIN : Le coeur du problème
  2. Jacques BRENET : 6 000 lieux sur les mers
  3. Rolland CAIGNARD : La revue 6 000
  4. Henri CONSTANCIEL : Le paradis est à  6 000 miles
  5. Maxime GRESLÉ : Didascalies incluses
  6. Elisabeth GUICHETEAU-BLIGNY : 6 000 signes
  7. Philippe LAPERROUSE : Le compte est-il bon ?
  8. Pascal MARTIN : L'amour à  6 000
  9. Joan OTT : Qu'est-ce qu'on nous ferait pas faire !
  10. Francis POULET : METHODE A 6 000
  11. Ann ROCARD : Je te le donne en 1 000... ou en 6 000 !
  12. Rosapristina : Compte à  rebours
  13. Frédéric THABAULT : Six mille quoi ?
  14. Claude THEIL : La méthode à  six mille
  15. Raphaël TORIEL : Timbrés
  16. Philippe VAN DER SCHRIECK : Smart
  17. Mathilde VERON : Les crêpes aux Bretons

Le recueil de textes